Devenir Intercesseur

« Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. Un pauvre crie ; le Seigneur entend : il le sauve de toutes ses angoisses » (Psaume 33)

« Rien n’est plus responsable que de prier » Frère Roger de Taizé

Un peu d’histoire.  C’est préoccupé par les difficultés de plus en plus grandes que rencontrait le mariage chrétien dans nos sociétés contemporaines que le père Caffarel, fondateur des END, lançait en 1960 un appel à des volontaires qui s’engageraient à intercéder spécialement pour le mariage. A l’origine, se sentant appelés à donner une place plus grande dans leur vie à l’intercession, en particulier pour le mariage et la famille, les foyers s’engageaient à participer activement à une grande chaîne de prière. Ils s’inscrivaient pour une heure de prière mensuelle de nuit et la répartition des priants, entre les cinq continents, a ainsi permis d’assurer une « veille » continue de 24 heures sur 24. Au fil des années sont apparus de nouveaux besoins et de nouveaux appels. Aussi plusieurs changements ont-ils été décidés, dans la fidélité à l’intuition des origines. Le premier a été l’ouverture à d’autres personnes que les foyers des Équipes Notre-Dame. Toute personne qui se sent appelée par le Seigneur peut donc devenir « intercesseur ». Le deuxième : ceux des intercesseurs pour qui la prière de nuit devient difficile peuvent alors s’inscrire pour une heure de prière de jour. Confortée dans cette idée que tout homme est appelé à l’intercession, la « famille des intercesseurs » invite aujourd’hui ses membres à se retrouver dans un mouvement d’Eglise, pour prier pour le mariage chrétien et la famille.

L’intercession

L’intercession peut sonner à nos oreilles comme une dévotion un peu désuète, teintée de superstition ou encore comme une forme de piété facultative, voire secondaire. A la rigueur, elle serait une spécialité monastique, une affaire de « professionnels »… pas pour le commun des laïcs. Détrompons-nous ! Comme l’écrit Saint Augustin : « Dieu nous a créés sans nous, il n’a pas voulu nous sauver sans nous ». C’est le Christ lui-même qui, à la suite d’Abraham, de Moïse et des prophètes, nous appelle à intercéder, à prier son Père pour le monde et qui nous promet « Tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, Il vous l’accordera ». N’est-ce pas à chacun de nous qu’il adresse cette demande « Ne pouvez-vous veiller une heure avec moi ? ». « Cet appel du Christ, écrivait le Père Caffarel, s’adresse peut-être à vous aujourd’hui… Si vous le pensez, ah, surtout ne décevez pas son attente ! »

Les intercesseurs, qui sont-ils aujourd’hui ?

Des hommes et des femmes, laïcs, mariés ou célibataires, mais également prêtres, religieux, religieuses de tous âges, de tous pays. Aujourd’hui 2000 personnes dans 27 pays des cinq continents. Des Hommes et des femmes qui, mus par une même foi en la valeur de l’intercession, veulent « se tenir sur la brèche », selon la parole du Seigneur au Prophète Ezéchiel. Des hommes et des femmes qui, conscients de la misère du monde, étroitement solidaires de tous leurs frères, de leurs joies comme de leurs peines, veulent s’unir au Christ intercédant sans cesse pour nous et à tous les hommes dans la communion des saints.

A quoi s’engagent-ils ?

Ils s’engagent à participer activement à une chaîne continue de prière et d’offrande, en s’inscrivant : Soit pour une heure de prière mensuelle, de préférence de nuit mais pas seulement, Soit pour une journée mensuelle de jeûne, Soit pour l’offrande quotidienne de leurs épreuves. Et ils ’engagent également à prendre en charge, dans leur prière quotidienne, à côté de leurs intentions personnelles et des grandes intentions de l’Eglise, les deux ou trois intentions particulières qui leur sont confiées personnellement pour le trimestre.

Ils y sont aidés :

Par la prière de tous leurs frères et sœurs « intercesseurs », Par la « Lettre aux intercesseurs », un petit bulletin qui, quatre fois l’année, leur apporte un choix de textes sur la prière, le jeûne et l’offrande ;

Vous souhaitez de plus amples renseignements au sujet des intercesseurs ! Ecrivez-nous ou contactez-nous :

Annie et Jean-Pierre Vandenschrick (Equipe C 97 – Région de Bruxelles)
Mail : jp@vandenschrick.be